Études et statistiques

Les Observatoires du CECOGEB

L'Observatoire du Bâtiment en Aquitaine

6 Organismes de Gestion Agréés aquitains partenaires – le CECOGEB, le CEGECOBA, le CEGAPA, le CEGAL, le CGA des Landes de Gascogne, l’OGATIL – réalisent chaque trimestre, une enquête sur la conjoncture économique des TPE du BTP.

Au cours du 2nd trimestre 2018, plus de 500 chefs d’entreprise aquitains ont été interrogés sur leur vision de l’évolution de l’économie, l’évolution de leur chiffre d’affaires, leur niveau de trésorerie et l’emploi.
L’évolution de l’activité économique est également mesurée à travers les données issues des déclarations de TVA. Les déclarations de TVA recueillies et analysées par les CGA, permettent un suivi en temps réel de l’évolution de l’activité des entrepreneurs.

8 secteurs d’activité sont représentés : maçonnerie, plâtrerie, couverture, électricité, menuiserie, peinture, plomberie et carrelage.

Les TPE du BTP en Aquitaine

Stabilité pour les TPE du BTP en Aquitaine

Amélioration de l’activité
L’activité des TPE régionales du secteur du BTP progresse par rapport au dernier trimestre 2017 (+1,6%). A contrario, l’activité nationale chute et reste négative (-3,3%). Le chiffre d’affaires enregistré au 1er trimestre (basé sur les déclarations de TVA) évolue à la hausse pour le 2nd œuvre (+0,9%) et le gros œuvre (+1%).

Légère baisse de l’optimisme
39 % des chefs d’entreprise ont confiance en l’avenir ce trimestre, en légère baisse par rapport au trimestre précédent (-3 points), une baisse liée à des chefs d’entreprise moins optimistes dans le 2nd œuvre (-5 points).

Des trésoreries toujours saines
82% des TPE du BTP déclarent une trésorerie positive, elles sont plus nombreuses dans le 2nd œuvre (85%) que dans le gros œuvre (78%).

Stabilité du marché de l’emploi
Au 1er trimestre 2018, le BTP est créateur d’emplois (+1 point), un solde positif porté par le gros œuvre (+2 points). Les tendances de recrutement au 2nd trimestre s’inversent entre gros œuvre et 2nd œuvre.

L'Observatoire de la TPE

2 Centres de Gestion Agréés de Gironde : le CECOGEB et le CEGAL ont réalisé une enquête sur la conjoncture économique des TPE en Gironde au 2nd semestre 2017 et les tendances pour le 1er semestre 2018.
Près de 800 chefs d’entreprise ont répondu à l’enquête. Ils se sont exprimés sur leur vision de l’évolution de l’économie, l’évolution de leur activité économique, leur niveau de trésorerie et le recrutement.
9 secteurs d’activité du commerce, de l’artisanat et des services sont représentés : automobile, BTP, cafés-hôtels-restaurants, commerce alimentaire, transport, équipement de la personne, pharmacie, salon de coiffure-esthétique et paysagiste.

La situation économique des TPE girondines

La situation économique des TPE girondines poursuit son amélioration

L’optimisme au plus haut
La vision économique des TPE s’améliore ce semestre. La part des chefs d’entreprise pessimistes (12 %) diminue de 5 points, au profit des optimistes qui représentent près d’1/3 des chefs d’entreprise, un niveau jamais atteint depuis 2011 (création de l’Observatoire).

Une activité économique stable
60% des chefs d’entreprise déclarent une activité économique stable (+ 4 points par rapport au semestre précédent).
À noter, une diminution de la part des TPE dont le CA diminue (- 3 points).

Une situation financière favorable
83% des TPE girondines déclarent une trésorerie positive (+ 4 points par rapport au précédent semestre).

Légère dégradation de l’emploi
Les prévisions enregistrées au précédent semestre sont confirmées : il y a davantage d’entreprises destructrices d’emplois (8 %) que créatrices d’emplois (6 %) au 2nd semestre 2017.
Pour le prochain semestre, les chefs d’entreprise prévoient une stabilité de leur effectif.

Le Guide de la TPE

Un outil d’aide à la décision exclusif, au service des porteurs de projets, des accompagnateurs de l’entreprise et des décideurs économiques et politiques

Plus de 120 métiers issus de 15 secteurs du commerce, de l’artisanat et des services sont analysés sous un angle économique, financier et géographique, à partir d’un panel de 20 000 liasses fiscales de petites entreprises, situées en Aquitaine.

Une cotation économique et une cotation financière, outils exclusifs, permettent de positionner chacune des activités, chacun des secteurs d’activité et chacun des départements aquitains.

Grâce au soutien du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et de l’État, 7 Centres de Gestion Agréés aquitains (CECOGEB, CEGAL, CEGAPA, CEGECOBA, CGA 47, CGA des Landes de Gascogne, OGAPIL) se sont associés en 2011 pour développer un outil d’analyse économique de la Très Petite Entreprise, Le Guide de la TPE.

Toutes les analyses sont disponibles sur www.guide-tpe.fr

Nos études économiques

Découvrez notre dernière étude réalisée sur les TPE du Pays BARVAL

❯ Une sortie de crise moins marquée pour le BARVAL, comparée à la métropole bordelaise.

❯ Des filières issues d’une économie fortement présentielle :

Le secteur Cafés-Hôtels-Restaurants (CHR) tire la reprise du territoire,

• Un secteur du BTP stable qui demeure une composante forte du tissu économique du BARVAL.

❯ La COBAN se positionne comme le moteur principal de la dynamique économique du territoire.

❯ Une dynamique du Val de l’Eyre résolument industrielle.

❯ Des TPE aux indicateurs de rentabilité plus performants sur le BARVAL que sur Bordeaux Métropole,… malgré des indicateurs d’équilibres financiers fragiles.

Nos précédentes études :
Bordeaux Métropole, Pays de la Haute Gironde

Etude économique