Quels financements bancaires pour les professions libérales ?

Quels financements bancaires pour les professions libérales ?

Lors de votre installation, puis tout au long de son cycle de vie, votre activité de profession libérale va générer des besoins en financement.

Vous souhaitez gérer efficacement votre patrimoine ? Maîtriser votre fiscalité ? Préparer votre retraite ? Ou bien protéger vos proches et votre activité ?

Le CFE centralise en un document unique, l’ensemble des pièces de votre dossier de demande d’immatriculation.

Plusieurs solutions de financements bancaires sont possibles :

  • L’apport personnel
  • Etre aidé par ses proches (le Love Money)
  • L’emprunt bancaire
  • Crédit-bail ou leasing

L’apport personnel : un atout pour votre demande de crédit

L’apport personnel est une somme d’argent exprimé en pourcentage du montant total emprunté, destiné à soulager la banque d’une partie de l’investissement. Il peut être un élément déterminant pour contracter un crédit.

L’apport personnel est la somme que vous allez investir dans votre projet sans emprunter auprès d’une banque. Plus votre apport personnel est important, meilleures seront les conditions que vous consentira la banque.

Le love money : des avantages fiscaux

Le love money se traduit littéralement par « l’argent de l’amour » et se définit par « épargne affective de proximité ». Il consiste pour un créateur à lever des fonds auprès de sa famille et/ou de ses amis, afin de financer son démarrage et/ou de participer aux investissements.

Il peut prendre différentes formes :

  • Le don
  • Le prêt d’argent
  • L’investissement en capital : les proches obtiennent des parts de l’entreprise en échange de leur participation financière.

 

D’un point de vue fiscal, le love money présente des avantages notamment dans le cas de l’investissement en capital :

  • Réduction d’impôt sur le revenu de 18 % dans la limite de 50 000 €
  • Réduction d’ISF de 50 % du montant investi dans la limite de 90 000 €.

 

Il est souhaitable d’utiliser le love money lors d’une augmentation de capital plutôt que lors de la constitution du capital ; ceci afin de valoriser le créateur d’entreprise, qui apporte l’idée et le management, et non seulement les capitaux.

L’emprunt bancaire : un financement à 100%

L’emprunt bancaire est une somme d’argent versée par un prêteur vers un emprunteur, ce dernier s’engageant à rembourser l’emprunt avec des intérêts, sur une certaine période afin de financer l’achat de matériel, un bien immobilier ou constituer un capital de départ.

Le recours au prêt professionnel peut vous permettre d’obtenir un financement à 100% du HT.

Il est possible pour les travailleurs indépendants de bénéficier d’un prêt, moyennant des conditionnalités particulières.

L’étude du dossier de demande de financement pour un travailleur indépendant n’est identique pour un dossier salarié :

  • La banque se penche d’abord sur l’antériorité de votre activité. Vous devez fournir vos trois derniers bilans. L’objectif est de connaître l’évolution sur les trois dernières années d’exercice et de déterminer la viabilité de votre entreprise.
  • Le secteur d’activité est aussi un critère pris en compte par les banques.
  • Le montant des résultats : il est préférable d’avoir des résultats constants ou en hausse. Par ailleurs pour déterminer votre salaire net, la banque prend en compte la moyenne du salaire que vous vous êtes versé sur les trois dernières années.

Si vous n’êtes pas en mesure de fournir une caution, vous pouvez demander à votre banquier de faire appel à BPI France, contrôlée par l’Etat spécialisée dans l’aide au financement des PME. Seule la Banque Postale n’est pas habilitée à réaliser ces démarches.

Crédit-bail ou leasing : une alternative à l’apport personnel

Le crédit-bail est une formule de crédit qui consiste pour la banque à acheter un bien à usage professionnel que vous avez choisi, puis à vous louer ce matériel, avec ou sans option d’achat à l’issue finale.

Dans un crédit-bail mobilier, c’est la banque ou sa filiale spécialisée qui achète pour votre compte le matériel que vous avez commandé, puis vous le louez pendant la durée du contrat (de 2 à 5 ans en général).

Le principe est celui du financement à 100% du TTC : la banque peut financer la totalité du matériel mais surtout, elle finance la TVA sur le matériel qu’elle achète pour vous et que vous lui louez.

Avantage : vous n’avez pas besoin d’un apport personnel, à l’exception du premier loyer qui peut être majoré.

Inconvénient : le crédit-bail revient souvent plus cher qu’un emprunt classique. Souscrivez à une assurance pour le cas où le bien subirait des dommages ou un vol ; (s’il s’agit d’une voiture par exemple).

Les avantages d'une adhésion à une AGA

  • Non majoration de 25% du bénéfice imposable
  • Réduction d’impôt pour frais d’adhésion et de comptabilité
  • Dispense de pénalités pour les nouveaux adhérents
  • Analyse économique et financière annuelle de votre activité
  • Cumul de l’abattement pour les médecins du secteur 1

Besoin de plus d'informations ?

Notre équipe est à votre écoute.



GUIDE FISCAL 2019
Bénéfices non commerciaux

La déclaration fiscale des professions libérales expliquée pas à pas : 145 pages pour bien remplir sa déclaration professionnelle 2035.
 
En savoir plus
close-link