Études & statistiques

Les Observatoires du CECOGEB

L’OBSERVATOIRE DU BÂTIMENT EN NOUVELLE-AQUITAINE

5 Organismes de Gestion Agréés d’ex-aquitains partenaires – le CECOGEB, le CEGECOBA, le CEGAL, OGATIL, OMEGA2 – réalisent chaque trimestre, une enquête sur la conjoncture économique des TPE du BTP.

 

Au cours du 2nd trimestre 2020, près de 400 chefs d’entreprise aquitains ont été interrogés sur leur vision de l’évolution de l’économie, l’évolution de leur chiffre d’affaires, leur niveau de trésorerie et l’emploi.

 

L’évolution de l’activité économique est également mesurée à travers les données issues des déclarations de TVA. Les déclarations de TVA recueillies et analysées par les Organismes de Gestion Agréés, permettent un suivi en temps réel de l’évolution de l’activité des entrepreneurs.

 

8 secteurs d’activité sont représentés : maçonnerie, couverture, électricité, menuiserie, plomberie, plâtrerie, carrelage et peinture.

L’activité des TPE du BTP touchée par la crise sanitaire

Chute d’activité [1]

L’activité dégringole au 2nd trimestre : le chiffre d’affaires des TPE du BTP en Nouvelle-Aquitaine diminue de 21 %. Tous les territoires et toutes les activités du BTP sont touchés avec la même ampleur. 46 % des chefs d’entreprise ont fait face à des baisses de commande.

Les chefs d’entreprise renouent avec l’optimisme

Malgré cela, la rentrée, synonyme de reprise d’activité, redonne confiance en l’avenir : 30 % des chefs d’entreprise du BTP se déclarent optimistes (soit +12 points par rapport au trimestre précédent).

Par ailleurs, 87 % des TPE déclarent une trésorerie positive.

Une situation économique plutôt favorable pour les TPE du BTP en Aquitaine

Des dispositifs de soutien efficaces

60 % des chefs d’entreprises interrogés jugent efficaces les différents dispositifs de soutien (chômage partiel, PGE, fonds de solidarité…).

[1]Données issues des déclarations de TVA, 1e trimestre 2020.

L’OBSERVATOIRE DE LA TPE

2 Centres de Gestion Agréés de Gironde : le CECOGEB et le CEGAL ont réalisé une enquête sur la conjoncture économique des TPE en Gironde au 1er semestre 2020 et les perspectives pour le 2nd semestre 2020.
Plus de 700 chefs d’entreprise girondins ont répondu à l’enquête. Ils se sont exprimés sur leur vision de l’évolution de l’économie, l’évolution de leur activité économique, leur niveau de trésorerie et le recrutement.
8 secteurs d’activité du commerce, de l’artisanat et des services sont représentés : bâtiment, commerce alimentaire, café-hôtel-restaurant, transport, automobile, salon de coiffure/esthétique, paysagiste et équipement de la personne.

Les TPE girondines affaiblies par la crise sanitaire

L’activité s’effondre

Au cours du 2nd trimestre 2020, le chiffre d’affaires chute de 20%, du fait de la crise sanitaire. La forte diminution du volume d’activité, touche tous les territoires avec la même intensité.

Les secteurs de l’équipement de la personne, beauté/esthétique, automobile et commerce de détail alimentaire, sont les moins impactés par la crise sanitaire.

Les entreprises du Commerce de détail alimentaire (+0,2%) et de la Santé (-2,8%) affichent les meilleurs résultats sur la période.

Face à la baisse de la fréquentation et des commandes qui concerne 2/3 des TPE, un recours marqué au chômage partiel (40 %) a été constaté. Le recours au PGE reste timide : seule 1 TPE sur 3 a eu recours à ce dispositif.

Malgré tout, les chefs d’entreprise girondines restent optimistes

Pour le 2nd semestre 2020, la part des chefs d’entreprise optimistes reste stable (27%) tandis que la part de pessimistes remonte (+8 pts).

La trésorerie ne semble pas affectée pour l’instant : 84 % ont un niveau de trésorerie positive (stable par rapport au semestre précédent).

En revanche, le marché de l’emploi des TPE en Gironde pâtit de la situation : il y a davantage d’entreprises destructrices d’emplois que d’entreprises qui en créent (solde =-5).

Calculez la valeur de votre entreprise

Regards sur la TPE en Nouvelle-Aquitaine

Un portail d’informations économiques sur la TPE

Il regroupe des données économiques et financières exclusives sur la TPE en Nouvelle-Aquitaine, par territoire, secteur et profession. Ces données permettent de connaître les performances et évolutions de l’activité économique des TPE.

Chaque année, un retraitement de 22 000 liasses fiscales des entreprises adhérentes aux OGA est réalisé, afin d’obtenir des données représentatives et précises sur la conjoncture financière et économique régionale.

Les différents retraitements et analyses permettent d’établir des indicateurs économiques et financiers pertinents : les baromètres santé et tendance, des statistiques financières, les valeurs de fonds de commerce .

A qui est–il destiné ?

Regards sur la TPE est un outil destiné à plusieurs publics.

  • Les accompagnateurs de l’entreprise : experts-comptables, collectivités locales, chambres consulaires, sociétés de conseil, banques… disposent ainsi des données nécessaires à la validation d’un projet d’accompagnement (marge, valeur fonds de commerce…
  • Les créateurs-repreneurs y trouvent des informations économiques et financières, pour le lancement de leur activité : calcul du chiffre d’affaires prévisionnel, marges pour un business plan ou bien pour l’évaluation d’un fonds de commerce

Grâce au soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, les Organismes de Gestion Agréés (OGA)  situés en Nouvelle-Aquitaine (CECOGEB, CEGAL, CEGECOBA, OGAPIL, OGATIL, OMEGA², AGEGO, Centre de Gestion Agréé de la Charente-Maritime, CGAI 19, CCGA) se sont associés pour développer un outil d’analyse économique de la Très Petite Entreprise, Regards sur la TPE.

Toutes les analyses sont disponibles sur :

Nos études économiques

FOCUS ÉCONOMIQUE ET FINANCIER PAYS SUD GIRONDE

  • Un tissu économique de TPE en manque de dynamisme…
  • Convergence Garonne ; locomotive du territoire Sud Gironde…
  • Le Commerce de détail alimentaire : un secteur d’activités essentiel pour l’économie de « proximité » structurellement fragilisée…

DÉCOUVREZ NOTRE BAROMÈTRE SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE DES TPE DE NOUVELLE-AQUITAINE SUITE À LA CRISE SANITAIRE

  • Des TPE impactées de plein fouet par la crise sanitaire
  • Arrêt d’activité et forte baisse du CA
  • Tensions de trésorerie et risque de fermeture définitive
  • Dispositifs de soutien peu sollicités
  • Attentes et besoins post crise
  • Avenir économique incertain

Nos études économiques

NOUVEAU - GUIDE FISCAL 2020
Bénéfices non commerciaux

La déclaration fiscale des professions libérales expliquée pas à pas : 148 pages pour bien remplir sa déclaration professionnelle 2035.
 
En savoir plus
close-link